Centro Natura Vallemaggia

Home

Esperienze

Il valore del fiume Maggia per i Valmaggesi (28-11-2010)
Gita sociale all'alpe Sfille (28-08-2010)
COLONIA DIURNA A BOSCO GURIN (09-08-2010)
2° Giornata della Biodiversità in Valle Bavona (12-06-2010)
Corso di determinazione dei mammiferi della Svizzera (03-10-2009)
Notte in tenda tra luci e ombre (12-06-2009)
FESTA DELLA NATURA (07-06-2009)
Esposizione di funghi (07-10-2006)
Un pomeriggio da pipistrello...ben riuscito! (09-09-2006)
Formiche Bosco Gurin (15-07-2006)
Scoprire le stelle attraverso l’osservazione del sole (01-07-2006)
Voyage sur les traces de la nature au Valmaggia (25-05-2006)
Attività con gli amici della Proinfirmis (20-05-2006)
Corso segaranza (29-04-2006)
Raccolta dei rifiuti sparsi sul territorio (01-04-2006)
Giornata con la 1B di Gordola (27-09-2005)
L'azione 72ore è terminata! Ecco le fotografie (16-09-2005)
Vita lungo il fiume (27-07-2005)
Grigliata al Fiume con i collaboratori del CNVM (14-07-2005)
Pomeriggio di inaugurazione del CNVM (05-06-2005)
Chi vive in golena? (20-05-2005)

Voyage sur les traces de la nature au Valmaggia (25-05-2006)
Sortie de l’Association Amis du Jardin botanique de Genève (AAJB)

25-28 mai 2006

Le Centre nature Vallemaggia a organisé un voyage naturalistique au Valmaggia pour un groupe de 19 passionnés de botanique. Voici le résumé des 4 belles journées vécues ensemble, accompagnés par un beau soleil et par le rayonnement de chaque participant. Merci à tous pour nous avoir donné cette magnifique opportunité de « tester » nos capacité d’organisation et surtout pour nous avoir donné un feedback constructif ! Merci aussi à nos accompagnateurs spécialisés Fedele, Nicoletta et Rachele, ainsi qu’à Romano, pour son magnifique diaporama sur le Val Bavona. L’apport de tout le monde a été indispensable pour la bonne réussite de l’aventure ! Bonne vision, merci Bernard pour la liste des espèces et à une prochaine !

Mirko, Katia et Rachele

Premier jour – 25 mai 2006 – La zone alluviale avec Mirko, Katia e Rachele (www.cnvm.ch)

Dans l’après-midi accueil à Coglio, Eco-hotel Cristallina (www.hotel-cristallina.ch), goûter et départ pour la zone alluviale de Giumaglio. Premiers frissons en traversant la longue passerelle, ne sachant pas encore que le dimanche on aurait marché sur une autre encore plus longue… Paysage magnifique, grandiose, qu’on découvre sous nos pieds, en amont et en aval. Petite introduction sur le Valmaggia, ses caractéristiques, sa nature. On prend conscience de la grande diversité altitudinale entre le glacier du Basodino (3200 m s/m) et Ascona, à l’embouchure de la rivière Maggia (environ 200 m s/m) et surtout de l’importance de la rivière principale. Le bassin versant de la Maggia est très vaste : 925 km2, ce qui signifie un tiers de la surface du canton
! Pas difficile d’imaginer que en cas de fortes pluies la rivière puisse augmenter très rapidement de volume (on a estimé des rapports min/max de 1/7000 !) et représenter une menace pour ceux qui se trouvent tout près ! Elle a été surnommée « la rivière avec le caractère alluvial plus importante d’Europe ». La Maggia domine le fond de la vallée et a une grande valeur paysagistique et naturalistique : sur une quinzaine de km2 de surface, le fond de la vallée auberge environ 600 spp de végétaux, soi-disant un quart de la flore de suisse, ainsi qu’une quinzaine d’associations végétales différentes ! On le considère à juste titre un grand labo à ciel ouvert ! La partie entre Giumaglio et Riveo fait entre autre partie de l’inventaire des paysages alluviaux d’importance internationale et sur le fonds de la vallée on trouve 24 objets dans l’inventaire des prairies sèches. La grande chance est celle que l’homme n’a jamais pu vraiment maitriser la rivière : dans le passé on a bien sûr construit des protections, mais celles qui n’ont pas été balayées par les crues ne sont pas aussi « encombrantes ».

On décide par la suite d’organiser deux groupes d’intérêt : le premier reste sur place pour « herboriser » et le deuxième part en promenade naturalistique-culturelle en direction de Lodano.
Liste des espèces botaniques du premier jour.
Promenade Giumaglio-Lodano-Coglio.

Le soir tout le monde a reçu du matériel sur nature et culture au Vallemaggia, en particulier les brochures sur les sentiers de pierre publiés grâce au projet Vallemaggia pietraviva et les belles brochures sur le Val Bavona publiés grâce à la Fondation Valle Bavona (www.valle-bavona.ch).

Deuxième jour – 26 mai 2006 – Sortie botanique avec M. Fedele Airoldi

Notre magnifique sortie a été accompagnée aussi par Erika, notre chauffeur aussi passionné de nature, qu’on remercie de tout cœur ! Merci aussi à M. Facchi, propriétaire du minibus !
Liste des espèces du deuxième jour.
Photos deuxième jour.
  1. Boschetto – presa OFIMA
    Le hameau de Bosquetto fait partie de la commune de Cevio et actuellement il y a seulement XX personnes qui habitent ici toute l’année. On remarque la présence de carrière pour l’extraction du granite juste à l’entrée du village et les beaux terrassements sous le village. C’est sûrement un paysage à valoriser ! Notre promenade nous emmène sur un sentier derrière le village en direction des travaux de captation de l’eau et on redescend par le village où on prends conscience des importants travaux liés à la construction de murs en pièrre sèches et des « caraa » (chemins entre deux murs). Fedele nous montre l’ancien alambique où dans le passé on distillait pas mal… !
  2. Cevio
    Court arrêt pour faire deux belles découvertes : une belle prairie sèche oubliée et un croisement de fougères donnant naissance à un magnifique hybride (Asplénium de Breyne - Asplenium x alternifolium).
  3. Dîner à Foroglio – restaurant La Froda ( lafroda@bluewin.ch )
    Village très typique du Val Bavona, le plus connus de la vallée grâce à la présence de la magnifique cascade qui tombe de la Val Calnègia. Menu très apprécié par tout le monde : polenta et brasato avec panna cotta ou gâteau de pain…
  4. San Carlo – Presa
    Montée vers le village abandonné de la Presa en dessus de San Carlo en direction de Robiei. La Presa serait le village le plus ancien (moyen age) et le plus étendu (avec le plus de pâturage) de la Vallée Bavona si un éboulement ne l’avait pas détruit. Une revalorisation environnementale est en cours ici. Nous on a bien profité de cette montée pour apprécier la richesse floristique avec la surprise d’un belle rareté (qu’on ne nommera pas ici par respect de son intimité…).
  5. Retour avec arrêt à Sonlerto et Sabbione
    Sur le chemin du retour, arrêt à Sonlerto, hameau (ou « Terra », comme on appelle ici les villages du Val Bavona) charmant qui a su conserver son intégrité et la beauté de ses ruelles. La torba, les jardins suspendus (« giardini pensili »), les vérandas, les fontaines, l’église, les chapelles et de nouveau les murs en pierres sèches… Puis une intéressante discussion sur ce qui bouge et fait bouger la vallée ; les projets de développement régional (www.vallemaggia.movingalps.ch), le projet de marketing territorial vallemaggia pietraviva (www.pietraviva.ch), le phénomène des agrégations communales, le potentiel touristique, la grande diversité locale (presque 6'000 habitants avec aussi des vallées secondaires,…),… Dernier arrêt avant de rentrer à l’hôtel : Sabbione (qui signifierait « grand sable », on vous laisse imaginer pourquoi…), avec sa selva castanile depuis peu revalorisée et ses constructions sous les rochers. On a pu apprécier une magnifique cave très bien organisée avec espace pour le bétail, comme garde-manger.
  6. Soirée dias avec M. Romano Dadò : le Val Bavona
    Romano est un grand passionné de montagne et … du Val Bavona, qui est pratiquement sa terre d’origine… On n’a pas tardé à le comprendre car son témoignage sur cette magnifique vallée a su capturer notre intérêt jusqu’au bout malgré l’heure !! Une vallée qui n’a pas été très facile surtout dans le passé, mais qui fascine aujourd’hui surtout pour cette relation unique que l’homme a su construire avec elle dans le courant des siècles. Nos ancêtres étaient des héros… sans aucun doute ! Et notre héritage aujourd’hui est intact, fidèle, passionnant.

Troisième jour – 27 mai 2006 – Linescio – village terrassé avec Mme. Nicoletta Dütly-Bondietti (présidente Association Pro Linescio)

Matinée riche en apports culturels qui nous ont fait prendre conscience de l’immense patrimoine qu’on a hérité de nos ancêtres mais aussi de la relation intime entre homme et nature !
Photos troisième jour.
  1. Introduction
    On se rencontre juste en dessus du cimetière, en face de l’église et on apprend que dans le passé (1500-1800) il y avait un village de l’autre côté de la vallée (maintenant la forêt a pris la place). Depuis environ 200 ans le village de Linescio n’a pas beaucoup changé. Le long de la rivière il y a 7 km de gorges. Les vieilles maisons en dessous de la route sont datées du 1700. Entre 1850 et 1929 il y a eu un important mouvement de personnes à cause de l’émigration (surtout vers l’Australie, puis en Amérique, mais dans un premier temps les gens allaient au Val Chiavenna, à Milan ou encore vers la France) ; la spécialisation des émigrants était surtout dans le domaine de la construction. On apprend aussi que les gens dans le passé préféraient monter de l’autre côté de la vallée car ils ne devaient pas payer la taxe de traversée du pont de la Rovana à Cevio ! À Linescio on a eu, dans on époque meilleure, environ 300 habitants. Quelques autres données : en début de 1800 il y avait environ 400 chèvres, 50 vaches et plusieurs moutons. La forêt (le peu qu’il y avait) était surtout formée par des châtaigniers qu’on entretenait (selve castanili). Jusqu’en 1960 il y avait aussi une école. On entame la descente vers le pont sur la Rovana, le long d’un beau chemin construit par les polonais et restructurée par la suite. En hiver les habitants du village montaient sur les alpages en dessus du village car il y avait tout plein de soleil (le village en est par contre privé… !).
  2. Pont
    Haut de 30 m !! Nicoletta nous explique aussi que dans le passé l’activité de la carrière était très importante. En 1950 on comptait une 50aine d’ouvriers ! Aujourd’hui, malgré la bonne qualité du matériel, on ne fait plus d’extraction car le transport est trop cher.
  3. Jardin suspendu
    En remontant par un autre sentier on arrive à la fin du village et on découvre que même à Linescio il y avait des jardins suspendus sur des immenses blocs de granit !
  4. Village et terrassements
    Après la plus vielle maison du village on monte pour découvrir de près l’encroyable œuvre de construction des terrasses. En tout on compte ici environ 25 km de murs de soutien pour les terrasses !!! On suppose que la construction des terrassements ait commencé vers 1400 et qu’elle se soit achevée vers la moitié de 1700, car la seule date qu’on a pu retrouver est celle de 1763 gravée dans un des trous laissés pour la pose de ruches. On revient par un chemin qui nous mène au début du village et on découvre encore 2 fours pour le pain et un moulin ; on apprend aussi que les châtaignes récoltées dans le passé étaient séchées dans des petites constructions en pierre qui s’appellent en patois « grà ». Ici à Linescio on a recensé 15 grà !

Quatrième jour – 28 mai 2006 – Someo-Giumaglio – plantes utiles avec Mme. Rachele Zurini

Belle matinée sous la fraîcheur de la forêt alluviale qui longe la rivière Maggia entre Someo et Giumaglio. Une introduction à l’approche chimique (très utile et intéressante pour mieux cerner la suite des info données par Rachele) nous a fait prendre conscience des différences existantes aujourd’hui encore au niveau de l’approche à la plante et ses vertus (p. ex. ayurveda, yin et yang, génies africains…). On a aussi appris que probablement ici une bonne partie des connaissances ont été « brûlées avec les sorcières » ! A travers l’étude d’une série de plantes indigènes on a par la suite traité différentes thématiques liées à la préparation (infusion, décoction, macération,…), aux propriétés (émancipation des femmes, spasmolytiques, antivieillissement de la peau, antidépresseur, dépuratif, colorant, vermifuges,…) ainsi qu’à toute une série d’anecdotes sympathiques et curieux !
Liste de quelques plantes vues et étudiées le dimanche !
Photos du quatrième jour.

 

Liste des espèces rencontrées le premier jour :

Forêt riveraine, lisière et rochers
  1. Moehringie mousse (Moehringia muscosa)
  2. Silène des rochers (Silene rupestris)
  3. Sceau de Salomon (Polygonatum multiflorum)
  4. Mélique penchée (Melica nutens)
  5. Luzule blanche (Luzula nivea)
  6. Raiponce de Scheuchzer (Phyteuma scheuchzeri)
  7. Véronique à feuilles d'ortie (Veronica urticifolia)
  8. Saxifrage cotylédon (Saxifraga cotyledon)
  9. Genêt d'Allemagne (Genista germanica)
Zone alluviale
  1. Houblon (Humulus lupulus)
  2. Saule à feuilles de romarin, saule blanc…? (Salix ?, Salix alba ?)
  3. Aune glutineux (Alnus glutinosa)
  4. Argousier (Hippophae rhamnoides)
  5. Tamarin d'Allemagne (Myricaria germanica)
  6. Gypsophile rampante (Gypsophila repens)
  7. Saponaire à feuilles de basilic (Saponaria ocymoides)
  8. Diplotaxis à feuilles ténues?! (Diplotaxis tenuifolia)?
  9. Fausse roquette à feuilles de cresson?! (Erucastrum nasturtiifolium)?
  10. Eupatoire à feuilles de cannabis (Eupatorium cannabinum)
  11. Verge d'or du Canada
  12. Erigeron bisannuel

Liste des espèces du deuxième jour

Rochers et bois ensoleillés
Dryoptéris écailleux (Dryopteris affinis)
Saponaire à feuilles de basilic (Saponaria ocymoides)
Silène dioïque (Silene dioica)
Valériane officinale (Valeriana officinalis)
Céphalanthère à longues feuilles (Cephalanthera longifolia)
Orchis de Fuchs (Dactylorhyza fuchsii)
Epipactis pourpre noirâtre (Epipactis atrorubens)
Saxifrage à feuilles rondes (Saxifraga rotundifolia)
Orchis sureau (Dactylorhiza sambucina)
Platanthère à deux feuilles (Platanthera bifolia)
Orchis bouffon (Orchis morio)
Fétuque bigarée (Festuca varia)
Capillaire rouge (Asplenium trichomanes)
Réglisse des bois (Polypodium vulgare)
Fausse bruyère (Calluna vulgaris)
Polygale vulgaire (Polygala vulgaris)
Pyrole à feuilles rondes (Pyrola rotundifolia)
Genêt des teinturiers (Genista tinctoria)
Aune blanchâtre (Alnus incana)
Véronique à feuilles d'ortie (Veronica urticifolia)
Cytise faux ébénier
Petit pigamon (Thalictrum minus)
Lamier blanc (Lamium album)
Lamier jaunâtre (Lamium galeobdolon subsp. flavidum)
Glyceris muralis
Scrophularia nodosa
Sureau noir (Sambucus nigra)
Dompte-venin (Vincetoxicum hirundinaria)
Sauge glutineuse (Salvia glutinosa)

Pré sec et muret
Fusain à larges feuilles (Euonymus latifolia)
Capillaire rouge (Asplenium trichomanes)
Aspléniun septentrional (Asplenium septentrionale)
Asplénium de Breyne (Asplenium x alternifolium)
Orchis brûlé (Orchis ustulata)
Campanule de Costa (Campanula patula ssp costa)

Forêts sur blocs (de gneiss)
Fougère femelle (Dryopteris filix-femina)
Fougère mâle (Athyrium filix-mas ou Dryopteris filix-mas, syn. ?)
Polystic à aiguillons (Polystichum aculeatum)
Dryoptéris dilaté (Dryopteris dilatata)
Cystoptéris fragile (Cystopteris fragilis)
Véronique buissonnante (Veronica fruticans)
Paradisie faux lis (Paradisea liliastrum)
Lis orangé (Lilium bulbiferum)
Céraiste à 5 étamines (Cerastium semidecandrum)
Epine-vinette (Berberis vulgaris)
Euphorbe douce (Euphorbia dulcis)
Sauge glutineuse (Salvia glutinosa)
Ancolie noirâtre (Aquilegia atrata)
Potentille des rochers (Potentilla rupestris)
Maïenthème à deux feuilles (Maianthemum bifolium)
Hépatique à 3 lobes (Hepatica nobilis)
Ophioglosse vulgaire (Ophioglossum vulgatum)
Bardane (Arctium sp.)
Pétasite paradoxal (Petasites paradoxus)
Silène enflé (Silene vulgaris)

Liste de quelques espèces vues et étudiées (dimanche)

Achillée (Achillea millefolium)
Onagre (Oenothera biennis)
Herbe de Saint Jean (Hypericum perforatum)
Ail des ours (Allium ursinum)
Argousier (Hippophae rhamnoides)
Ligustrum
If (Taxus baccata)
Saules (Salix sp.)
Fougère mâle (Dryopteris filix-mas)
Hieracium pilosella
Lotus corniculatus
Hêtre (Fagus sylvatica)
Glecoma eduacea
Plantains (Plantago sp.)

Promenade Giumaglio – Lodano

Longeant la rivière on a traversé la zone alluviale et on est restés à la limite avec la forêt, où on a pu aussi apprécier des portraits proches à ceux qu’on aurait pu observer en région tropicale. À l’entrée de Lodano on a rencontré monsieur Luigi, le père de Katia, qui nous a parlé du vignoble remis à neuf il y a peu de temps grâce à l’intervention de l’APAV (Associazione per la protezione del patrimonio artistico e architettonico di Vallemaggia – www.apav.ch) et au travail de nombreux volontaires du village. Important exemple de récupération d’activités du passé et de manière traditionnelle de travailler.
La promenade continue avec la visite de la « capèla dal capélan », la seule chapelle construite sous un rocher connue au Valmaggia, maintenant appartenant au Musée de Cevio.
Juste en dessous de la chapelle se trouve un exemplaire de aubour ou faux-ébenier (Laburnum anagyroides), arbre toxique à croissance très lente qui dans le passé était entre autre utilisé pour la construction de clus, grillage pour freiner la déscente des « paquets » de foin lorsqu’on les attachait à un cable pour porter le foin en bas.
En traversant le village de Lodano on passe devant la maison communale qui est aussi le siège du centre nature, puis on rentre à Coglio par la rive gauche. C’est là que notre attention et admiration a été attrappée par le Saxifraga cotyledon, magnifique saxifrage formant une belle grappe blanche !

 

Photos deuxième jour

Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève

Photos troisième jour

Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève

Photos du quatrième jour

Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève Amis du Jardin Botanique de Genève

Merci
Chris et Heidi SHORROCK 04-08-2006
Merci à Mirko Katia et Rachele pour ce compt rendu avec photos de notre très agréable et interessant sejour en Valmaggia. Un très bon souvenir. Nous allons revenir!